En redirigeant les internautes chinois vers son site de Hong Kong, Google ferme de facto son site chinois, laissant le champ libre à son concurrent, Baidu.

Depuis mardi 23 mars, les internautes chinois qui se connectent sur le site local de Google (google.cn) sont automatiquement redirigés vers sa version hongkongaise (google.com.hk). Le géant américain a en effet décidé, lundi, de ne plus censurer les résultats des recherches effectuées sur son moteur de recherche en Chine, au terme de deux mois de discussions infructueuses avec les autorités locales. Pékin a aussitôt dénoncé « les promesses rompues » de Google, avant de se radoucir le lendemain et d’assurer que ce « dossier commercial » n’affecterait pas les relations sino-américaines.

Lire la suite sur le site la-Croix.com